06/05/2020

Après discussions sur ce sujet très sensible de la réouverture des écoles et suite à un sondage auprès des parents des élèves et des Directrices des écoles, j’ai souhaité consulter l’ensemble des élus du conseil municipal. Dans un esprit de rassemblement, j’ai aussi sollicité l’avis des élus de la liste d’Eric CHOMAUDON pour un avis, certes consultatif, mais néanmoins important à mes yeux.

En ma qualité de Maire, à la lecture des éléments recueillis et de mon analyse, j’ai décidé de valider la réouverture des écoles maternelle et élémentaire de PRINGY qui s’opérera progressivement à compter du 14 mai 2020. A ce jour et suite au recensement, plus d’une soixantaine d’enfants seraient présents à l’école élémentaire et une quinzaine en maternelle.
Toutefois, il est impératif de conditionner cette ouverture à :

- un nettoyage complet en amont des locaux, une mise en place d’une procédure d’entretiens des classes et annexes au cours de la journée,
- de nous assurer d’un bon niveau des stocks de produits d’entretien et matériels de protection à destination des agents de la collectivité. Les enseignants devraient être abondés par les Préfectures.
- bien vérifier que les agents de notre collectivité soient assez nombreux pour satisfaire à cette réouverture. Il faut aussi prendre en compte la formation de ces agents aux gestes barrières et hygiène des locaux et matériels,
- de mettre en place des directives au sein des 2 écoles et notamment des sens de circulation et d’occupation des locaux.
- d’obtenir la confirmation de l’avis favorable des 2 directrices ainsi que de l’IEN. Bien vérifier que le nombre d’enseignants soient en corrélation avec celui des enfants présents à l’école.
- de mettre en place un protocole précis et écrit du fonctionnement des écoles puis adressé aux parents avant ouverture.
- d’être informé immédiatement, via l’adjoint aux écoles ou de la DGS, de toutes particularités ou/et de difficultés au sein des 2 écoles.

En tout état de cause, partant du principe que les famille ont le choix de mettre ou de ne pas mettre les enfants à l’école, il me paraît approprié d’offrir une solution aux familles qui n’auront plus de possibilité de garder les enfants en journée pour exercer leur travail.

Eric BONNOMET
Maire de PRINGY